Widget Image

Nous avons crée la Fabrique à bonheurs pour révolutionner les méthodes de Travail et permettre à chacun de réveiller son profond désir d’apprendre et d’oser devenir acteur de sa croissance.

BIENVENUE SUR LA FABRIQUE A BONHEURS

Et si cette année, on arrêtait de mettre la pression aux enfants ?

Performance, obligation de résultat, retour sur investissement, multiplication d’activités extra-scolaires… ça vous dit quelque chose ?

travailrécompense

Nous aimons nos enfants et nous voulons le meilleur pour eux. Nous voulons qu’ils soient forts à l’école, qu’ils aient le bac avec mention, qu’il soit champion de tennis ou de natation, qu’ils excellent dans la pratique d’un instrument de musique et qu’ils parlent plusieurs langues dont le Chinois (car c’est l’avenir parait-il).

Dans cette course à la performance, il s’agit de savoir où s’arrête l’accompagnement bienveillant qui conduit l’enfant à développer ses talents et où commence la pression aux conséquences négatives ?

Certains diront qu’il faut quand même leur mettre une « petite » pression ou une « douce » pression parce que sinon c’est la porte ouverte à l’oisiveté et à la médiocrité. Ce à quoi nous répondons qu’il n’existe pas de petite ou douce pression. Dès lors que nous rentrons dans ce système d’attente de résultats qui doivent si possible arriver rapidement, dès lors que la seule chose que nous demandons à nos enfants quand nous les retrouvons après l’école est: « T’as eu des notes ? t’as eu combien ? Et quelle est la meilleure note ?  » Ou encore , quand nous nous entendons dire : « Avec tout l’argent qu’on dépense en cours particuliers, t’as intérêt à faire des étincelles cette année ! »  ou enfin : « Faut absolument que tu fasses S car c’est la voie royale, celle qui ouvre toutes les portes« .

Imaginez juste un instant ce que vous ressentiriez si tous les jours votre boss, au boulot venait vous voir et vous disait : « Bon alors c’est pour quand les résultats ? Vous avez réussi le dossier truc ? Avec le salaire qu’on vous verse, vous avez intérêt à être bon cette année, sinon… Machine est quand même beaucoup plus rapide et performante que vous ! Mais vous êtes bête ou quoi ! Attention si ça continue ça, on va vous obliger à rester bosser tout le week-end « .

Nous avons envie de lancer un challenge aux parents qui nous lisent: Et si cette année, on arrêtait de mettre la pression aux enfants ? Si l’on arrivait à lâcher-prise sur nos angoisses (légitimes), à refuser ce système de pression descendante qui nous mine et bousille la confiance en soi de nos enfants ? Si l’on écoutait et regardait plus avec le coeur les désirs et les talents de nos enfants ? Si l’on remettait plus d’humour, de temps de partage dans notre vie familiale pour créer un vrai lien avec nos bambins ?

Nous vous invitons à regarder le reportage qui suit sur une famille qui a su se remettre en question et lâcher cette pression délétère. Nous tenions à les remercier particulièrement d’avoir partagé leur histoire, leur intimité et leur émotion avec le plus grand nombre.
Leur exemple est à suivre et à encourager.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour le reportage
Journal de 20 heures du 2 septembre 2013

Alors prêts pour le challenge ?
Nous attendons vos réactions et vos nouvelles
Bonne rentrée,
Audrey Akoun et Isabelle Pailleau, auteurs de « Apprendre autrement avec la pédagogie positive » chez Eyrolles

Commentaires

  • theworkingmum
    4 septembre 2013

    c’est pas faux… j’étais bonne élève mais j’avais qd même cette question tous les jours… usant mais si seulement le système ne prenait pas en compte que les notes!

    Répondre
    • Renate Scheiff
      4 septembre 2013

      Bonjour, ce texte est de moi, ce n’est pas possible autrement….
      J’ai élèvé mes 5 enfants de cette manière ainsi que la plupart de mes petits voisins et me suis royalement moquée du ‘que dira-t-on’. J’ai également été éduquée en toute liberté….jamais de : tu dois, etc. C’est simple, je n’ai souvenance d’un quelconque interdit. Je me suis autodisciplinée à travers le sport (gymnastique sportive) parce que c’était mon choix, devenu passion. Ce que je souhaite à tous : grandir comme j’ai grandi.
      Mon rêve créer l’école du bonheur où chaque enfant trouve sa place…

      Répondre
  • guerini
    4 septembre 2013

    Cette année, pour alléger la pression que subissent nos 4 enfants, nous nous sommes organisés ! Nous avons installé un bureau géant dans le salon où nous travailleront tous ensembles lors d’un moment dédié où la télé, les ordis, téléphones et autres écrans sont bannis. Nous avons réglé un emplois du temps où chacun s’y retrouve. Les enfants on choisi des activités qui leur plaisent; ils auraient pu ne rien faire du tout… Je me suis débrouillée pour être présente tous les soirs dès la sortie de l’école et surtout, j’ai potassé tout l’été ce fameux livre « Apprendre autrement avec la pédagogie positive ». Je me suis entrainée à faire des cartes euristiques et ai adopté les exercices de relaxation avant les devoirs….
    A la maison, nous contrôlons les notes mais cela nous sert surtout à savoir si notre enfant à bien compris, acquis les compétences, nous ne les blâmons jamais pour une mauvaise note.
    Merci en tout cas pour vos conseils, et bonne année scolaire à tous

    Répondre
  • Dorothée
    4 septembre 2013

    Je suis d’accord! Et nous avons commencé, mon mari et moi, a lâché Pierre, multi-dys, l’année dernière. Il était en 5ème. Nous l’avons laissé gérer ses devoirs au 3ème trimestre : il a augmenté sa moyenne et a eu les compliments!! Comme quoi! Le problème, c’est que nous, parents, sommes formatés et il nous faut du temps et prendre sur nous pour laisser nos enfants faire leurs expériences et s’autonomiser. Et puis, je suis une mère-poule : j’avoue! Je supporte difficilement de voir mes enfants en échec! C’est si grave, docteur?
    Alors, OUI, promis, je vais faire mon possible pour ne pas lui mettre la pression cette année…

    Répondre
    • Dorothée
      4 septembre 2013

      petit bug du matin : je rectifie : dans la première phrase, c’est « à lâcher »!! 😉

      Répondre
  • Laura de Debout Ludo
    4 septembre 2013

    Le système de notes est très anxiogène pour les enfants et injuste car il ne permet pas de voir où en est l’élève dans l’acquisition des compétences/savoirs.
    Les devoirs à la maison sont une grande source de stress et de tension dans les familles et ne sont pas d’une grande aide pour les élèves (au passage, les devoirs à la maison sont officiellement interdits en primaire).
    Alors moi je dis : pas de notes et pas de devoirs à la maison, au moins pour le primaire !

    Répondre
  • Aurélie
    4 septembre 2013

    Excellente position. Il faut aussi laisser de la place au rêve et à l’imagination. Mes enfants ne deviennent jamais aussi créatifs qu’après un petit moment « d’ennui » que je fais du coup exprès de cultiver. En revanche, je pense que le travers que vous décrivez dans le monde professionnel existe bien aussi. Alors un enfant qui a grandi dans un contexte de pression permanente fera de même dans sa vie adulte… Travers à rectifier donc très tôt !

    Répondre
    • moemys
      4 septembre 2013

      Je confirme. Tous les jours dans mon entreprise on me demande quels sont mes résultats du jour et pourquoi tel ou tel dossier n’est pas fini, on me dit que telle personne va plus vite ou moins vite que moi… La pression est permanente dans le monde du travail. C’est peut être mieux de préparer un peu les enfants dans ces conditions…

      Répondre
      • Laura de Deboutludo
        4 septembre 2013

        Je préfère prendre le problème dans l’autre sens. Il n’est pas sain de mettre de la pression sur les enfants dans leur éducation, ni sur les adultes dans leur vie professionnelle (dans les 2 cas, ça ne donne pas de bons résultats).
        Comme le dit si bien Aurélie, un enfant a de fortes chances de reproduire son schéma d’apprentissage dans sa vie professionnelle, alors laissons un peu de liberté à nos enfants pour qu’ils deviennent des adultes épanouis et créatifs !

        Répondre
      • Laura de Deboutludo
        4 septembre 2013

        Je préfère prendre le problème dans l’autre sens. Il n’est pas sain de mettre la pression sur les enfants dans leur éducation, ni sur les adultes dans leur vie professionnelle (dans les 2 cas, ça ne donne pas de bons résultats).
        Comme le dit si bien Aurélie, un enfant a de grandes chances de reproduire son schéma d’apprentissage dans sa vie professionnelle, alors laissons un peu de liberté à nos enfants pour qu’ils deviennent des adultes épanouis et créatifs !

        Répondre
  • Delphine
    4 septembre 2013

    La dérive dans le milieu professionnel entraîne une réaction en chaîne, certains parents veulent mettre la pression sur leurs enfants pour mieux les préparer à la vie professionnelle. Moi, je fréquente de plus en plus d’artistes, plus épanouis et moins arrivistes que le reste de la population, ils ont bâti leur vie sur une passion et pas sur un plan financier.

    Répondre
  • owl32
    5 septembre 2013

    oui mais comment agir quand votre gamin se met lui même la pression, qu’il est Multi actif et qui plus est, réussi tout ce qu’il entreprend!!!!! vous ne pouvez pas lui dire stop, vous suivez en espérant qu’il ne se cassera pas le nez un jour et en lui apprenant surtout à admettre qu’il peut se le casser !!!!

    Répondre
  • Zazou
    13 septembre 2013

    Et comment réagir à la pression mise par les institutrices? Sans diminuer l’instit? Mais je ne peux pas être d’accord avec celle de ma fille qui enlève des points de comportement parce qu’un gamin a mal compris une consigne, a mis sa feuille dans une mauvaise farde… et ça ne fait que 2 semaines qu’ils sont rentrés à l’école… tout ça en 1ère primaire (à même pas 6 ans…).
    Si je peux travailler sur mes angoisses, mes peurs pour éviter de mettre la pression à mon enfant, je le fais! Car c’est important pour moi que mon enfant ne se mette pas la pression mais face à l’institutrice, comment dois-je réagir???

    Répondre

Poster un commentaire

Abonnez-vous à notre Newsletter

Recevez les derniers articles du blog et les dernières news de la team.

Vous êtes inscris avec succès!