Something is wrong.
Instagram token error.

10 manières de prolonger l’effet des vacances

Que l’on soit encore les pieds dans le sable, sur le retour bloqué dans un TGV avec un enfant de 5 ans qui aura décidé d’aller visiter l’ensemble des wagons, ou déjà rentré, on ne peut pas s’empêcher de penser : comment vais-je faire pour conserver tous les bénéfices et les good vibes emmagasinés le temps d’un été ? Comment ne pas griller ses cartouches en quelques minutes ? On vous livre ici 10 commandements pour « surfer » sur la vague de l’été.

  1. On met en placeun rituel en famille: prenez une boite géante que vous pourrez customiser facilement avec beaucoup de couleurs. À l’intérieur chaque membre de la famille y glisse plusieurs éléments de souvenirs heureux de ses vacances (le billet d’une fête foraine, une photo, un coquillage, le dvd d’un film qu’on a regardé en famille, un shampoing qui nous rappelle la plage…). Et chaque soir, sur les semaines à venir, on pioche au hasard un objet de la boite et on se raconte encore et encore ce qui a fait qu’à ce moment-là, on était heureux !
  1. On reste« magnifaïk »: les vacances sont aussi l’occasion de prendre du temps pour soi et de se chouchouter !! On veille à faire rayonner sa masse capillaire, on alimente généreusement notre peau de crème à l’aide d’auto-massages… Ce qui passe (trop) souvent à la trappe dans notre quotidien à 200 à l’heure. Alors pourquoi tout abandonner dès lors que l’on revient de notre break estival ? On a certes moins de temps, c’est évident, mais tâchez de conserver un ou deux rituels beauté qui sentent bon l’été ! Ainsi que votre garde-robe colorée !
  1. On opèreun retour dans le passé.Rappelez-vous d’un moment de vos vacances où vous étiez ancrés dans le moment présent. Assis sur le sable, en balade dans la campagne, à flotter dans une piscine… Vos sens étaient en éveil, vos pensées vagabondaient sans vous déranger. Ce moment, ces émotions, elles sont en vous et ne demandent qu’à se rappeler à vous. Asseyez-vous dans un endroit calme, fermez les yeux et prenez un billet direction les vacances. Vous êtes de nouveau détendu et tout glisse sur vous !
  1. On continue de rire en famille. La pression qui tombe, les fous rires échangés en famille à table ou au bord de la piscine, tels sont des facteurs de bonheurs estivaux. Alors quand on revient au bercail on a tendance à en oublier l’importance pour l’équilibre de notre tribu. Voici donc un petit exercice pour conserver la place du rire dans votre foyer même si le quotidien est un peu surchargé ! Chacun votre tour faites semblant de rire en choisissant un rire original (le rire de la grosse voix, un petit rire saccadé…). À vous de faire preuve d’imagination. Le cerveau ne fait pas la différence entre un vrai rire et un rire induit. Et le rire étant communicatif, toute la famille rira de bon cœur avant la fin de l’exercice.
  1. « Au soleil, m’exposer un peu plus au soleil ». Et c’est Jenifer qui le dit ! On prend le soleil ! Alors certes, votre séance de farniente est plus simple à effectuer à la plage qu’en ville mais pourtant au moins 5 minutes de soleil par jour sont décisives pour notre épanouissement et notre moral. La vitamine D sécrétée par les rayons du soleil est aussi indispensable pour le bon développement de nos os !
  1. On garde le mode OOO : cet été, on était parvenu à décrocher un peu de notre téléphone et assez vite, on en avait senti les effets. Et si votre téléphone était resté en vacances ? Vous allez en tout cas agir tout comme en opérant une rentrée en douceur : retirez vos notifications, choisissez un moment dédié pour consulter vos mails et interdisez-vous surtout le dernier petit « eye contact » avant d’aller vous coucher.
  1. On gardenotre assiette à l’heure d’été. En vacances, nos repas étaient faits de fruits frais et de légumes minutieusement sélectionnés sur le marché. Une fois de retour, pourquoi repartir sur les mauvaises habitudes comme le snaking ? On reste sur une alimentation à base de produits bruts et d’aliments non transformés (trop riches en sucre et donc mauvais pour notre humeur et notre concentration). On privilégie les oméga 3, et on varie son alimentation aussi souvent que possible !
  1. On chasse les émotions parasites: le retour des vacances ressemble trop souvent à un vilain coup de boomerang. À peine le pied posé à la maison que nos idées sombres nous envahissent. Pour nous, comme pour nos enfants, apprenons à s’en libérer. Invitez votre enfant à penser à tout ce qui le gêne : les pensées négatives, les émotions désagréables… Vous pouvez lui dire « Rassemble tous tes soucis, tout ce qui te gêne… Imagine qu’à chaque fois que tu souffles tu envoies tes problèmes dans un ballon. Une fois que tu l’as rempli, souffle une dernière fois et imagine le s’envoler. Observe à présent comme tu te sens plus léger, plus détendu… »
  1. On veille à son sommeil: le bienfait des vacances est aussi liés au fait que l’on a le temps et l’opportunité de s’écouter. De veiller à son rythme. De le laisser mener la barque (ou presque si on a des enfants J). Mais quoiqu’il en soit on se laisse le temps de se reposer et de faire des siestes même au cœur de la journée. Ce qui fait que l’on déborde d’énergie. Parfois même un court instant suffit comme le prouvait Salvador Dali. À l’aide d’une chaise, en position assis avec les deux mains qui pendent en dehors de la chaise, il lui suffisait de se laisser fermer les yeux, un trousseau de clé à la main (entre le pousse et l’index de sa main gauche) et quand ces dernières tombaient au sol le sortant ainsi de son sommeil, il reprenait sa journée !
  1. On se projette surun nouveau projet: il a été scientifiquement prouvé que c’est lors de l’organisation de nos vacances que nous sommes le plus heureux. Planifier des objectifs telle est la véritable source du bonheur. Ainsi à peine rentrée qu’on se projette en famille sur notre nouvelle aventure. Une soirée, un week-end, une simple excursion à la campagne… On rêve en famille  #nolimit

Bonus : idée subsidiaire… ne pas rentrer !

Poster un commentaire

You have Successfully Subscribed!