Something is wrong.
Instagram token error.

Cet été, je me reconnecter à mes sens :

 

Après une période forte en agitation, on aurait bien envie de vous convier à un voyage au pays de vos sens :

« Réapprendre à entendre. Entendre le silence, l’espace entre les mots, le calme dans la tempête et le passage du temps. Réapprendre à goûter : la saveur d’un instant, le fumet d’un plat, l’écume des jours et la chaleur du feu. Réapprendre à sentir : le contact des mains, un coeur qui bat, l’espace qui s’ouvre et le temps qui s’arrête… »

Kankyo Tannier, dans Ma cure de silence, aux éditions Pocket.

 

Je m’en mets plein les mirettes :

Cet été c’est décidé, on fait le plein de « beau ». On contemple ce qui nous entoure, les petits détails, … Un peu comme si on partait en safari photos.

Pour nous aider, on peut par exemple investir dans un appareil photo jetable. En plus de retrouver le plaisir vintage de cet objet, cela vous permettra de penser chaque photo, chaque cadrage (puisque le nombre de poses est limité).

Focalisez-vous sur la lumière, le ciel, les saisons, les couleurs ou les matières. Chaque élément un à un (et pas tous en même temps).

Pensez à vous mettre au niveau de ce que vous regardez, pour ne pas en rater une miette. Pour prendre une fleur en photo, on se plie en quatre pour n’en rater aucun détail.  

 

Je m’offre une cure… de silence :

Si naturellement, écouter le doux chant des oiseaux ou de la douce musique décuple notre créativité, nous apaise, et peut même nous rendre plus heureux, ce dont on a surtout envie nous cet été, ce serait plutôt une petite cure de silence, pas vous ?

Pour cela, on fait le ménage ! Si on ne peut pas « museler » nos enfants, on peut les sensibiliser et même en faire un jeu. Un peu comme un roi du silence géant !

On essaye aussi de faire taire les bruits inutiles qui nous entourent : couper la télévision, mettre son téléphone en mode avion, on peut partir s’offrir une excursion seul(e) dans la campagne ou au bord de mer.

Pour vous essayer au silence, Kankyo Tannier, auteur de Ma cure de silence, chez pocket, vous livre ce premier exercice ici.

 

Je mange donc je suis :

L’« intuitive eating », ça vous parle ? Une pratique née aux US dans les années 1990.

L’idée peut paraître simple : écouter sa faim et ses envies quand on mange, profiter de chaque bouchée, et s’arrêter quand on atteint la satiété. On oublie toute relation conflictuelle avec la nourriture, au contraire, elle devient notre BFF (best food friend).

Et en bonus, on vous livre ici une recette pour éveiller tous vos sens :

La recette des jolis crêpes vietnamiennes Banh Xeo

 

Je me connecte… différemment :

Si le temps des câlins, des bisous et des big hugs n’est pas encore là, on peut revisiter nos sensations de toucher un peu différemment. Comme par exemple grâce au shinrin yoku, plus connu sous le nom de « bain de forêt ».

Allongez-vous dans l’herbe, dos sur le sol, le regard vers le ciel, et prenez toutes les énergies qui viennent de la terre. Prenez le temps de faire glisser l’herbe entre vos doigts, puis offrez-vous une promenade pieds nus pour vous reconnecter pleinement. 

N’oubliez pas de respirer en pleine conscience, en visualisant l’air qui entre et qui sort de vos narines.

Avant de partir, vous pouvez remercier cette jolie nature pour ses belles ondes et ce bol d’énergie !

 

Je respire :

Si, port du masque oblige, notre odorat a pu essuyer quelques déconvenues et frustrations ces derniers temps, profitons de ce break estival pour le laisser revivre et le stimuler à gogo : iode, lavande, crème solaire, barbecue, gaufre chocolatée…

On use et on abuse des senteurs de l’été et on emmagasine tout ce que l’on peut !

 

Pour éveiller chacun de vos sens on vous donne rendez-vous sur les réseaux sociaux avec nos petits plaisirs de l’été. À découvrir et à partager !  

Voici une petite sélection ici :

 

 

 

 

 

 

Poster un commentaire

You have Successfully Subscribed!