Something is wrong.
Instagram token error.

Je m’en fous, j’y vais quand même

Maintenant qu’on a bien assimilé que même en cas d’échec, on pouvait se relever et que cela faisait partie de la vie, on aurait bien envie de tout oser non ? Allez, osez osez Joséphine !

  1. Je me mets en position de pouvoir: adopter le power posing comme le propose Amy Cuddy, professeur à Harvard. On lève le menton, on bombe le torse. Si ça nous aide on peut même se glisser dans le shortdans la peau de Wonder Woman. D’après les études menées par la neurologue, prendre cette pose de pouvoir permet évidemment d’avoir un impact sur la façon dont les autres nous voient, mais surtout la manière dont nous nous voyons nous-mêmes. De quoi faire le plein de confiance avant de se lancer.
  1. Je me vois réussir: et on se fie cette fois au docteur Charles Garfield qui a étudié le pouvoir de la visualisation positive auprès de grandes figures du business, de l’art, du sport et même de la NASA. Ses études prouvent qu’à force de s’imaginer en situation de succès, elle aurait tendance à devenir réalité ! Pour « réussir » sa séance de visualisation, il faut de l’entraînement. On commence petit, en visualisant par exemple un fruit, ses contours, son odeur. Les sensations que l’éprouve à son toucher. Une fois « en conditions », je peux m’essayer à visualiser mes projets… Avec succès !
  1. J’affiche le message: Si je suis plus du genre à croire que ce que je vois, je peux aussi opter pour le T-shirt à message qui diffuse leur good vibes et booste ma confiance en moi :

« I am Amazing »

“Visez la lune, ça ne me fait pas peur » Amel Bent.

« Je suis forte, je suis puissante »

« Je fais de mon mieux, et c’est déjà énorme »

 

Poster un commentaire

You have Successfully Subscribed!