Something is wrong.
Instagram token error.

Je troque mes bonnes résolutions par de bonnes actions, moins nombreuses mais réalisables en famille

Cette année c’est décidé, on fera attention à ceux qui nous entourent, et ça commence par des petites actions du quotidien. Pas de grande révolution.

  1. On fait la liste de nos envies

Voici un exercice de psychologie positive à faire en famille. Chacun prend une feuille     et liste ses envies. Par exemple, Maman a envie d’un massage, d’aller au cinéma,      Papa a envie de jouer à la console, de cuisiner, les enfants ont envie de manger des pizzas, d’aller voir la mer, de regarder un dessin animé…

Puis on regarde d’abord les envies qui peuvent être faites ensemble. Ensuite, on regarde comment chacun peut faire plaisir à l’autre. Par exemple, je te laisse une heure de console et tu t’organises pour me laisser aller au massage. Ce petit exercice    développe empathie et altruisme.

  1. On apprend à se pardonner

Avec la gratitude, le pardon est, en psychologie positive un outil très puissant d’épanouissement. Le pardon libère celui qui pardonne et augmente notre empathie et notre tolérance. Apprendre à votre enfant à pardonner lui permet de ne pas rester coincé dans des émotions inconfortables comme la haine, la jalousie et la rancœur.

Comment faire ? Montrez-lui que vous aussi savez demander pardon quand vous l’avez blessé. Quand il a été blessé par ses petits copains, invitez-le à exprimer son ressenti. Expliquez-lui que pardonner ne veut pas dire oublier mais choisir de se sentir plus léger.

(Extrait de l’Agendabloc 2019 Spécial Pédagogie positive: Tout pour se simplifier la vie ! éditions Play Bac)

A vous de jouer… en famille !

Poster un commentaire

You have Successfully Subscribed!