Something is wrong.
Instagram token error.

Retrouver l’envie (d’avoir envie) et l’énergie !

 

 

Alors voilà, après la joie et l’excitation d’une liberté quasi retrouvée (dans le respect de la sécurité de chacun naturellement), on s’interroge, on digère les événements passés et on essaye d’anticiper ceux à venir.

Mais alors, dans une période qui se dessine encore en pointillé, comment trouver un nouvel élan ? Comment retrouver l’envie ? Regonfler les batteries un peu épuisées, il faut bien l’avouer ?

On vous donne ici quelques conseils pour vous chouchouter et prendre soin de vous.

 

Je m’écoute :

Maintenant que j’ai assouvi mes envies primaires de déconfiné(e), comme aller courir à 1,5 km de chez moi, je m’interroge sur mes envies à plus long terme et je me pose les bonnes questions :

Qu’est-ce que cette expérience m’a appris ?

Dans quel projet j’ai envie de mettre aujourd’hui mon énergie ?

Qu’est-ce que le confinement a généré en moi ? (à part une nouvelle vocation de boulangère).

 

J’essaye de dresser un bilan pour (re)partir dans la bonne direction et prendre de bonnes décisions quant à mes projets à venir.

 

 

Je chouchoute mon sommeil :

Petit vélo qui tourne dans la tête, dette de sommeil qui s’accumule, multi-tasking à gogo… Ces deux mois ont pu en laisser certain(e)s sur le carreau ! 

Pour refaire le plein d’énergie, on se penche sur notre sommeil. Pour cela on adopte deux gestes simples :

  • Couper son téléphone une bonne heure avant d’aller se coucher (et la nuit cela va de soi).
  • Mais aussi adopter la « power nap ». La sieste régénératrice de 15-20 minutes max, à effectuer entre 13h et 15h (pour ne pas rogner sur son sommeil nocturne).

 

 

Je reste en mode slow :

Ce que nous a appris cette période, même s’il fallait enchaîner les contraintes, c’est aussi à se réapproprier la notion de temps. De ne pas se laisser happer par les sollicitations sociales, et donc à adopter quelque part un certain « mode slow ». Si ce n’est une ou deux visio, il ne fallait plus courir pour l’école, ou un dîner entre copines. Et quelque part, cela nous a fait beaucoup de bien. Alors aujourd’hui, on essaye de ne pas instantanément remplir notre agenda !

Au boulot, même combat ! Diane Ballonad Rolland, fondatrice du cabinet Temps et Equilibre, et auteure de « Slow working, 10 séances d’autocoaching pour travailler moins mais mieux »Vuibert éditions, nous invite à définir des plages de réflexion : « Ecrivez « rien » dans certaines cases de votre agenda, noircissez-les ou choisissez un nom de code que personne ne connaîtra. Le but du jeu est simple : sanctuariser des plages de temps dédiées spécifiquement à la réflexion dans votre agenda. »

 

 

Je continue de me dépasser :

Le « nous déconfiné(e) » s’était créé un quotidien plein de nouveaux challenges : on méditait (seul ou en visio), on se dépassait derrière les fourneaux #Topchef, on était la reine du DIY avec nos kids, on a même coupé des cheveux !

Tant de défis auxquels on n’aurait jamais osé se frotter en temps normal !

 

Je dresse la liste de tous les challenges que j’ai relevés :

 

Et surtout, je continue sur ma lancée. Le Professeur Michel Lejoyeux, nous livre dans « Changez… en mieux. Les dix chemins d’un changement positif », les clés d’un bon défi :

il vous surprend ou vous fait un peu peur ; il dévoile une part de vos capacités jusque-là inutilisées ; il peut être réalisé rapidement ; il ne vient pas s’ajouter à une longue liste de résolutions impossibles que vous n’avez pas tenues.

 

 

Je célèbre le quotidien :

Si cette expérience passée nous a éclairés sur la fragilité de la vie, elle nous a aussi permis d’y voir plus clair sur « nos essentiels ». Ce qui nous permet aujourd’hui d’avancer sereinement, et de kiffer !

Alors « on dit merci à la vie, on chante la vie, on danse la vie » ! (Astérix et Obélix : mission Cléopâtre).

Et vous, à quoi vous voulez dire merci :

 

 

Je réenchante ma vie pro :

Envie de réenchanter votre vie professionnelle ? De mettre plus de sens dans votre travail ? De déployer tous vos talents en entreprise et de montrer votre valeur ? Ou tout simplement de contribuer au monde ?

La Fabrique à Bonheurs s’associe à AIMOTION pour accompagner les femmes dans cette aventure avec un parcours qui leur permettra de faire un bilan de sens et de valeurs !

Alors pour enclencher le changement, écrivez-nous un message par ici et nous vous donnerons vite plus d’informations.

 

Je fais le plein d’énergie :

Je me concocte des energy balls (recette de Chloé Cuisine en vert)

Pour 30 billes

Flocons d’avoine : 50 g

Amandes hachées : 50 g

Abricots secs : 100 g

Compote de pommes : 60 g

Noix de coco : 15 g

Sésame : 15 g

Je fais compoter les pommes à feu doux pour obtenir une compote bien sèche puis je les mixe pour obtenir une purée.

Je torréfie les flocons d’avoine et les amandes hachées.

Je mixe les abricots avec une partie de la compote de pommes, les amandes et les flocons d’avoine.

Je forme des billes de 2 cm de diamètre (pas trop grosses) dans la paume de la main.

Je les roule dans la noix de coco mélangée au sésame, puis je les conserve au frais.

 

Poster un commentaire

You have Successfully Subscribed!